Est-il prudent d'acheter des gadgets à crédit ?

Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Vendredi, 20 Juin 2014 12:32

Il est bien loin le temps où il fallait attendre de posséder la somme nécessaire pour se passer l’envie du moment. Découvert autorisé par la banque, réserve d’argent mise à disposition par une société de financement, le crédit est de nos jours un élément de la vie quotidienne. Ces disponibilités permanentes faisant que l’on n’a plus besoin de justifier son achat, la question qui se pose est de savoir si acheter à crédit tout et n’importe quoi est raisonnable.

Maison, voiture, mobilier, gros électroménager sont les cibles principales des achats à crédit. Même en tenant compte des intérêts s’ajoutant au capital, ce mode de financement est intéressant, car permet d’améliorer rapidement son confort de vie. Ces achats ayant en principe une durée de vie plus longue que la période de remboursement, l’opération même coûteuse permet de continuer d’en profiter une fois payés.

L’intérêt est moins certain lors de l’acquisition d’un ou plusieurs gadgets faisant appel à un système de crédit, quel qu’il soit. Vous pouvez faire appel à un organisme de regroupement de crédit comme Banque Accord afin de réduire vos mensualités et profiter de vos gadgets au quotidien.

Se poser la question est déjà une bonne chose, non pas pour répondre un « Non » catégorique du fait du coût final ou au contraire un « Oui » au nom de la liberté individuelle, mais pour réfléchir calmement au problème.

Dans la définition du mot « gadget s» figure l’aspect parfois inutile ces produits. Cette inutilité demande toutefois un minimum de réflexion, ce qui apparaît inutile pour une personne ne l’étant pas systématiquement pour une autre.

Il s’agit donc de trouver le juste milieu en ne perdant jamais de vue qu’un achat même minime a un coût nettement supérieur au prix de départ. Cumulés, ces achats finissent par représenter des sommes importantes auxquelles s’ajoutent les intérêts dus à l’organisme financier.

Peu importe que le gadget désiré soit utile ou non dans la mesure où son achat a été un tant soit peu analysé. Cette analyse n’est pas toujours aisée, car les organismes de prêts savent fort bien jouer sur les envies. Lorsque l’on achète une voiture ou un réfrigérateur avec l’aide d’un crédit à la consommation, on sait à l’avance quel sera le coût final du produit une fois la dernière échéance remboursée.

Dans le cas des fonds mis à disposition avec un emploi laissé à l’appréciation de l’emprunteur, les choses sont bien plus complexes. Si le taux d’intérêt est connu, la durée du remboursement  ne l’est pas puisque le capital disponible se reconstitue au fur et à mesure des remboursements.

Le résultat est un prix final très largement supérieur à celui initial, ce d’autant plus si l’achat a été réalisé en totalité à l’aide du crédit. Un autre aspect négatif de ce système est la durée de vie du gadget acheté. Sans même parler du cas où celui-ci se casse ou tombe en panne prématurément et que l’acheteur devra malgré tout payer avec les intérêts, ces produits ont souvent tendance à passer rapidement de mode.

La solution simpliste est d’acheter le dernier modèle par le même système de financement et de ranger le premier dans une armoire.  Ce seront ainsi deux achats à crédit pour un produit sensiblement identique qu’il faudra rembourser.

La solution miracle ? Elle n’existe pas en étant intimement liée au caractère de chacun. Le seul conseil est donc de réfléchir un minimum en tant qu’adulte capable de discernement.   

 

 
Home
eXTReMe Tracker